Jardinage

Epifleurs à Bioley-Magnoux – vente de fleurs et de plantons
Moments créatifs – Ogens – fleurs et décorations en self-service

Dicton du mois  : Août mûrit, septembre vendange ; en ces deux mois, tout bien s’arrange.

Le jardin en temps de canicule – les bons réflexes

Les végétaux les plus fragiles en cas de canicules sont les plantes en pot, bien évidemment, puisque leur espace souterrain pour aller chercher de l’eau est restreint et s’assèche plus vite. Si vous devez choisir, mieux vaut protéger les vivaces en priorité puisqu’elles sont installées sur le long terme alors que les fleurs annuelles, au pire, peuvent aisément être remplacées. Surtout, adaptez le choix de vos végétaux au climat de votre région : des plantes pour jardins secs dans le Sud, notamment !

Au potager, désherbez autour des plantations récemment mises en place pour éviter la concurrence entre les végétaux tous en quête d’humidité. Et binez pour casser la croûte desséchée qui forme une barrière imperméable aux arrosages, empêchant l’eau de pénétrer en sous-sol.

Ensuite, si ce n’est déjà fait, un paillis épais devra être étalé : il permet d’isoler le sol des rayons du soleil brûlant et de la chaleur ambiante en conservant la fraicheur fournie par les arrosages.

Si vous avez une serre, ou même sur un petit balcon plein Sud, il sera sans doute bénéfique d’installer un système d’ombrage pour ne pas que tout grille.

Lorsque les feuilles des plantes s’enroulent, il est grand temps d’arroser.

Quand et comment arroser en période de canicule ?
Le meilleur moment de la journée pour arroser durant un épisode caniculaire se situe lorsque les températures commencent à baisser, même si ce n’est que faiblement : il s’agira donc du soir, souvent assez tardivement (22 ou 23h). Ainsi, les plantes auront toute la nuit pour en profiter et laisser l’eau imprégner le sol plus en profondeur sans trop d’évaporation.

Au potager et au jardin d’agrément, il faut privilégier un arrosage très copieux tous les 2 ou 3 jours plutôt que des petits arrosages superficiels quotidiens qui ne permettent pas une bonne pénétration de l’eau vers tout le système racinaire des plantes. Si possible, utilisez l’eau de vos récupérateurs d’eau de pluie, en cas de restrictions d’eau, et dans tous les cas, arrosez en économisant l’eau.

En ce qui concerne vos plantes en pot, outre les arrosages copieux, si le volume et le poids des pots le permet, bassinez-les le soir afin de faire baisser leur température. En outre, si elles sont sur votre balcon d’appartement, fenêtre ouverte, elles vous apporteront de la fraicheur à l’intérieur.

Visites de jardins

Le jardin alpin de la Rambertia
Le jardin botanique alpin la Rambertia se situe entre deux éperons rocheux au sommet des Rochers-de-Naye (2045 m) sur un versant de 400 m2 très incliné vers la vallée en contrebas..

Le jardin instinctif
Comme il n’est pas possible de décrire avec les mots justes la splendeur de ce jardin, une visite s’y impose…

Le jardin alpin la Thomasia
Le Jardin botanique alpin La Thomasia est situé au cœur des Alpes vaudoises à 1260 m d’altitude, où il occupe une partie du vaste pâturage du Pont-de-Nant

et pleins d’autres idées et informations intéressantes sur le site internet de Botanica